Zone Bleue

Zone Bleue

aspen-bleu

Ce projet a été développé en collaboration avec Aram Kebabdjian et convie les spectateurs à un grand voyage dans l’épaisseur temporelle.

L’oeuvre se présente comme une étude prospective, réalisée par un comité scientifique international, pour la mise en valeur d’un patrimoine artistique longtemps négligé : la « zone bleue ». Ce mémorial nucléaire, retrouvé par hasard, est une forêt génétiquement modifiée, implantée par Stéfane Perraud et Aram Kebabdjian sur l’ancien site d’enfouissement de déchets radioactifs de Bure quelques années après sa mise en chantier. Quatre cent ans plus tard, en 2415, les feuilles aux arbres de cette colonie clonale de peupliers faux-tremble, unique en son genre, continuent de s’oxyder en virant au bleu et recouvrent le sol de la forêt d’un tapis azur lorsque l’automne arrive.

La « zone bleue », à la fois naturelle et transnaturelle, est une façon pour Stéfane Perraud et Aram Kebabdjian de questionner dans les profondeurs les failles de l’âme contemporaine. L’homme du 21ème siècle n’a sans doute jamais eu aussi peur de sa propre disparition. En tassant les couches au-dessus de ce qu’il ne veut plus voir, en déformant l’étagement chronologique pour enfouir dans le passé de la Terre les déchets dont il ne sait que faire dans le présent, l’homme d’aujourd’hui pense gagner son salut. Sur cette terre artificielle, pousse une forêt qui tous les ans redit, en même temps, l’espoir et le désespoir de cette humanité.

2015